Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Kävin'Ka.

La journaliste de France 2, Diane Schlienger, a fait croire qu'elle appelait un dealer...

La journaliste de France 2, Diane Schlienger, a fait croire qu'elle appelait un dealer...

La rédaction de la chaîne publique France 2 serait-elle la plus bécasse du PAF avec des infos farfelues et trafiquées ? On en a eu encore un bon exemple avec le reportage sur la drogue au journal de 20 heures de ce samedi 28 novembre présenté par Laurent Delahousse sur le thème "Drogue : vente par SMS". La journaliste qui a signé le reportage, Diane Schlienger, d'expliquer que dans les beaux quartiers il est facile de se procurer du cannabis. Et pour étayer ses propos, elle précise qu'elle appelle un dealer en composant le numéro de celui-ci. On la voit ainsi avec son iPhone en train de téléphoner. Un gros plan est fait sur le clavier pendant qu'elle compose le numéro. Une conversation surréaliste s'ensuit. Elle se fait passer pour une lycéenne qui veut faire une fête. Et le dealer en question de répondre : "Bon... Déjà c'est minimum 200 euros de commande !... Et il me faut l'adresse, code, étage et tout... Parce que je prends pas de téléphone sur moi quand je livre....". Evidemment, puisque selon la journaliste c'est si facile de commander du hash, on n'a pas pu s'empêcher avec des amis en apéro devant la télé de flasher sur le numéro pour appeler le revendeur en question lançant "On va bien voir... ". Et de concert mettre en action le haut-parleur. Alors là, stupeur !... Qu'elle ne fut pas notre surprise d'entendre : " Vous êtes bien sur le répondeur de Diane Schlienger, je ne suis pas disponible pour le moment mais je vous rappellerais dès que possible.." . En fait aucun trafiquant ne répond. Comme une idiote, la Bécassine de l'info, tout juste moulue de l'Ecole de Journalisme de Sciences-Po, a composé son propre numéro devant la caméra pour faire croire qu'elle téléphonait à un dealer, et bien sûr, vu la supercherie, l'ensemble du document s'écroule comme un mauvais soufflet... On s'interroge alors de savoir si le dealer est un vrai dealer ou a-t-on demandé à un comparse de simuler ? Finalement, si toutes les enquêtes de France 2 sont comme celle-ci, surtout en ces temps troubles, il ne faut pas s'étonner si les Français se méfient autant des médias et ne les croient plus. En tout cas, c'est sûr qu'il y a un bon coup de ménage à faire et pas seulement avec Schlienger Bécassine mais aussi auprès de toute la rédaction en chef qui a avalisé le reportage pour qu'il puisse passer à l'antenne de "La semaine de Suzette" version Delahousse​.

... En fait, c'est son propre numéro qu'elle composait !...

... En fait, c'est son propre numéro qu'elle composait !...

Tag(s) : #Télévision, #France 2, #Laurent Delahousse, #Drogue : vente par SMS, #Diane Schlienger. Ecole de Journalisme de Sciences-Po

Partager cet article

Repost 0