Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Kävin'Ka

LE CHARLES DE GAULLE, LA POUBELLE TYPE DE LA GAUCHE

Le porte-avions nucléaire Charles de Gaulle, qui a appareillé mercredi vers la Syrie en riposte aux attentats va-t-il arriver à bon port et pouvoir exécuter convenablement sa mission ? On peut se poser la question si l'on sait que le navire amiral et fleuron de la Marine nationale française est l’exemple typique des réalisations foireuses de la gauche. Une vraie poubelle. On ne compte pas les avaries dont il a fait l’objet. Sa construction était un projet de François Mitterrand qui voulait que soit réalisé un bâtiment à propulsion nucléaire à l'image du rayonnement de la France en la matière. Le porte-avions fut alors mis en chantier en 1986 et devait se nommer « Richelieu », mais Jacques Chirac alors premier ministre le rebaptisa « Charles de Gaulle » au grand désespoir de Mitterrand qui voyait que le projet qu’il avait à cœur lui échappait et fit tout pour qu’il capote. Finalement, après bien des pérégrinations, le navire fut terminé en 1994. Pour autant, il n'était pas bon pour le service, il y avait tellement de malfaçons qu’il a faudra encore attendre six ans pour qu’il soit vraiment armé et opérationnel. Lors des essais à grande vitesse, le porte-avions vibrait anormalement au niveau de l'appareil à gouverner, les safrans arrière n’étant pas dans l'axe des hélices. En plus, Lionel Jospin, devenu premier ministre, trainait les pieds pour accorder les crédits considérant que dans un contexte de maîtrise des dépenses publiques le programme n’était pas urgent vu que les conflits, certes nombreux dans le monde, n'avaient pas la même intensité que du temps de la guerre froide avouant même lors du programme d'armement de la France en 1998 ne pas y connaitre grand- chose. Non sans mal, le porte-avions fut finalement terminé le 28 septembre 2000, mais patatras ce qui était pressenti arriva. Une dizaine de jours après en pleine Atlantique, une des pâles de l’hélice bâbord se brisa. Le métal avait un défaut de structure avec des bulles à l'intérieur, le fournisseur Atlantic Industrie ayant bâclé le travail suite à une compression de son personnel expérimenté. Un bricolage de fortune fut alors réalisé avec des hélices de remplacement du Foch et du Clemenceau. Il faudra toutefois attendre encore huit ans pour avoir des hélices convenables réalisées cette fois par de vrais professionnels, Rolls Royce Naval Marine. Peine perdue en mars 2009, le Charles de Gaulle fut de nouveau contraint d'arrêter ses activités à la mer toujours à cause de la ligne d’arbre.

En fait, le gros problème de ce porte-avions est sa conception originelle, un peu comme si on avait mis un moteur de Ferrari sur une 2CV. Selon un rapport parlementaire, les ingénieurs de la Direction des constructions et armes navales située à Brest et qui a construit le navire sous les ordres du président Mitterrand gonflé de l’orgueil français, se sont basés sur des données scientifiques et industrielles fondées sur les autres bâtiments de la Marine nationale à propulsion vapeur mais en aucun cas à la propulsion nucléaire dont le couple et la vitesse sont bien plus élevées. Avec la propulsion nucléaire, il aurait fallu tout repenser, mais vu le coût et la guerre ’froide que se livraient François Mitterrand et Jacques Chirac, il n’en était pas question. Ceci dit l’histoire des avaries du Charles de Gaulle ne se limite juste à ce problème de transmission. La peinture utilisée n’était aussi pas adéquate, notamment celle sur le pont d’envol qui s'avérait trop glissante pour les avions qui risquaient de se retrouver à la mer en appontant. Un peu comme un parquet ciré à l’entrée d’une maison. Mais le plus invraisemblable encore, c’est cette histoire de refoulement des eaux des toilettes qui, en 2001, a plongé dans le coma deux quartiers-maîtres. La Marine nationale au lieu d’admettre qu’il y avait encore une fois eu malfaçon dans un retour de clapet diffusant de l’hydrogène sulfureuse d’accuser alors cinq marins de négligence dont deux officiers supérieurs. Evidemment, ceux-ci ont été mis hors de cause. Comme d’habitude,seuls les lampions ont été condamnés

Tag(s) : #Attentats à Paris, #Porte-avions Charles de Gaulle

Partager cet article

Repost 0