Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Avec Rachida Dati Francis Szpiner tacle En Marche

Il fallait s'y attendre. Avec Rachida Dati, le maire LR du 16ème, Francis Szpiner, n'a pas manqué de s'en prendre à LREM lors du lancement de sa campagne des législatives 2022 pour la 14e circonscription qui comprend une grande partie du 16ème arrondissement. L'objet de la moquerie ? Le tract du candidat Benjamin Haddad de cette majorité présidentielle, lui reprochant, non pas qu'il soit une pâle copie du sien avec le même bleu en code couleur et la même photo dans un jardin, mais qu'il n'y ait rien en direction des habitants du 16ème, aucun nom de l'arrondissement, seul le numéro de la circonscription que personne ne connait. Il est en plus juste indiqué : "le candidat d'Emmanuel Macron" comme si "la seule qualité est d'être le candidat de Macron" martela Szpiner précisant que cela veut dire que le poste est finalement complétement interchangeable et de fait "on peut y mettre n'importe qui". Ce qui est quand même singulier estima Francis Szpiner pour qui  la réélection de Macron est surtout dûe à "la victoire de la peur face à l'idiote utile de l'extrême droite". En aparté, alors que quelqu'un remarquait que la chemise de Benjamin Haddad sur ce fameux tract semble mal repassée avec trop de renflements, Sandra Boëlle qui n'a pas sa langue dans la poche d'ajouter : "c'est qu'il y a beaucoup de vent dans la majorité présidentielle". Et Francis Szpiner, lui, sait tenir le cap dans les tempêtes étant réserviste de la Marine Nationale.

En présence d'un autre ténor des Républicains, François Baroin, la réunion s'est déroulée, lundi soir, au Théâtre de Passy archi plein devant près de 300 personnes. On refusait du monde à l'entrée ce qui est un bon présage sur l'engouement des habitants de l'arrondissement pour voter en faveur de leur maire. L'ombre du regretté député-maire Claude Goasguen flottait, avec au premier rang son fils, Gille Goasguen, à côté d'Alexandra, la jolie épouse de Francis Szpiner, mais aussi la sénatrice LR Catherine Dumas du 17ème. En ouverture des discours, Sandra Boëlle, suppléante de Claude Goasguen qui l'a remplacé à l'Assemblée après son décès le 28 mai 2020, et sera la suppléante de Francis Szpiner, a montré la détermination et les qualités du maire du 16ème pour être député. Agnès Evren, la présidente de la fédération LR de Paris, faisant fi du maigre score de Valérie Pécresse aux présidentielles rappela que les Républicains sont : 'la 'principale seule force d'opposition à Paris". 

Toujours aussi vindicative avec sa volonté de fer, Rachida Dati déplora la dette colossale de 10 milliards d'euros de la capitale "en faillite à cause d'Anne Hidalgo" que les Parisiens vont devoir payer et qu'il faut mettre Anne Hidalgo sous tutelle. Voir article : https://kavinka.over-blog.com/2022/05/paris-en-faillite-rachida-dati-veut-mettre-anne-hidalgo-sous-tutelle.html. Rachida Dati précisa que "grâce au travail de nos équipes et aux engagement de nos élus nous avons réussi à faire reculer des projets d'ampleur de Madame Hidalgo, que ce soit la bétonisation qui abime et dégrade tant Paris. Nous avons pu obtenir aussi de haute lutte, que la police municipale à Paris soit créée, grâce à la droite puisque la gauche n'en voulait pas. Mais, il manque encore un petit palier et il faudrait qu'elle soit armée surtout avec les JO qui arrivent". Alors que la délinquance ne fait qu'augmenter (avec la veille le fils du chef Yannick Alléno tué à un feu rouge par un voleur de voiture en fuite), que la Tour Eiffel est l'un des sites les plus menacés par une attaque terroriste, la maire du 7ème arrondissement souligna que le travail sur le terrain a besoin de parlementaires "comme le sera Francis Szpiner qui sauront changer les lois afin que les policiers municipaux ne soient plus de simples gardiens de squares". Des parlementaires, selon elle, qui permettront aussi que l'élection du maire de Paris se fasse enfin au suffrage universel et non à la suite de tambouilles électorales : "il faut que les parisiens puissent choisir leur maire en direct et cela ne peut passer que par la loi". 

François Baroin soutien Francis Szpiner législatives 2022

La présence de François Baroin, également avocat, n'était pas anodine vu sa proximité professionnelle et amicale avec la star du barreau qu'est Francis Szpiner. Ils sont associés au cabinet STAS & Associés pour être précis. "C'est mon frère, précisa François Baroin évoquant comment il avait remis à Francis Szpiner son écharpe de maire après la victoire des municipales de 2020. L'ancien ministre de l'Économie sous Nicolas Sarkozy s'est réjouit de savoir que "la voix de Francis, va prochainement embraser l'Assemblée comme elle a embrasé les prétoires".  Faisant l'éloge de Francis Szpiner et sa fidélité, François Baroin n'a pas manqué à ce sujet de rallier tous ceux qui ont quitté Les Républicains rappelant cette phrase de Jacques Chirac avec qui il a commencé sa carrière comme porte-parole du gouvernement d'Alain Juppé :"les grenouilles qui sautent de la brouette, il ne faut pas les regarder".

Kävin'Ka

 

Avec Rachida Dati et François Baroin, Francis Szpiner lance sa campagne

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Législatives 2022, Paris 16ème, #Francis Szpiner, #Francis Szpiner candidat LR à Paris, #Les Républicains, #Rachida Dati, #François Baroin, #Sandra Boëlle, #Catherine Dumas, #Agnès Evren, #La REM Paris I6e arrondissement, #Benjamin Haddad
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :