Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Francis Szpiner, tête de liste Les Républicains dans le 16e à Paris. Municipales 2020, candidat LR dans le 16e à Paris, Maître Francis Szpiner.

Déception !... A Paris dans le I6e, ce n’est pas Claude Goasguen qui a été choisi officiellement comme tête de liste des Républicains mais l'avocat très médiatique, Maître Francis Szpiner. Le lancement de sa campagne a été fait, jeudi soir, dans un petit café « Au bouquet d’Auteuil » où on  a pu mieux découvrir un homme déterminé pour gagner la bataille des municipales avec Rachida Dati (en tête de sondages) tout comme il l’a fait en défendant la célèbre proxénète Madame Claude, mais aussi le dictateur centrafricain Jean-Bedel Bokassa, l’ancien ministre Christian Nucci ou Bernard Tapie pour ne citer qu’eux.

Pourtant, on se demande si le choix est judicieux. Contrairement au baron de la droite qu'est le député Claude Goasguen qui fut maire du I6e pendant 9 ans de 2008 à 2017 avec le soutien inconditionnel de nombre d'habitants de toutes les origines, il manque un peu de tact chez Szpiner, ce petit quelque chose des grands hommes politiques. Les électeurs ne sont pas des prévenus. Quand Szpiner vous sert la main, il regarde ailleurs. En plus, il exhibe à chaque poignée sa montre en or, ce qui est particulièrement désagréable et surtout incompatible quand on doit serrer de nombreuses mains sur les marchés, le poids de la montre devenant vite insupportable (Szpiner devrait prendre exemple sur Sarkozy qui la porte à gauche). Et même si cela n'est qu'un détail sans trahir un certain mépris façon Séguéla pour ceux qui à 50 ans n'ont pas de Rolex, on reste perplexe voire carrément déçu sur un sujet plus sérieux concernant le génocide des Chrétiens d’Orient avec l’immense banderole de soutien déployée sur la mairie du 16e. Szpiner d'origine juive polonaise ne répond pas à la question qu'on lui pose et n’écoute même pas celle de Claude Goasguen préférant plaisanter en apparté un verre à la main comme s'il ne se sentait pas concerné. Espérons pour la victoire des Républicains que Maître Szpiner devienne plus chaleureux sans discriminations des habitants du I6e surtout ceux autour de la Porte de Saint-Cloud, bien plus populaires qu'à Passy, qu'il veut mettre sous surveillance comme il l'a annoncé, ce jeudi soir, mettant en avant sa proximité avec des policiers de la brigade des stups en tant qu'avocat. Souhaitons qu'il devienne plus proche de chacun pour ne pas être à nouveau battu comme aux législatives 2002 en Saône-et-Loire sous l’étiquette RPR contre le socialiste Arnaud Montebourg et récemment en 2017 aux législatives dans la capitale face à la MoDem Marielle de Sarnez,

Eminence grise maçonnique de Jacques Chirac, Francis Szpiner pourra en tout cas s’améliorer en prenant conseil auprès de Claude Goasguen qui placé troisième sur la liste a été chargé, dans cette bataille électorale de l’arrondissement chic de la capitale, de rassembler le plus de monde possible pour les Républicains. Dommage tout de même que Claude Goasguen n’ait pas été retenu comme leur candidat officiel, la commission nationale d'investiture (CNI) l’avait pourtant  désigné le 18 décembre dernier alors que plusieurs personnalités se disputaient cette intronisation. L'ancien maire du 16e et réélu député en 2017, qui a dû abandonner son fauteuil à la mairie à cause du cumul des mandats,  s'était proposé pour « remettre de l'ordre » dans la maison LR d’autant qu’après la victoire de la République en Marche dans l’arrondissement aux Européennes, nombre d’élus avaient détalé « comme si on avait ouvert le clapier à lapins » souligne Claude Goasguen. Il fallait aussi écarter au passage la maire sortante (LR) Danièle Giazzi qui ne réunissait pas assez de suffrages autour d’elle. Finalement, il a été choisi Szpiner lors d’une ultime réunion de cadrage, en présence de Rachida Dati, mais aussi du président des LR, Christian Jacob, et du président de la commission d’investiture, Éric Ciotti. Le fait que Szpiner soit l’associé de François Baroin au sein du cabinet Stas a sans doute dû jouer, François Baroin qui prône le rapprochement avec le Rassemblement National étant revenu à la direction des LR après la nomination de Christian Jacob.

Evidemment au « Bouquet d’Auteuil » lors de ce café politique, Danièle Giazzi en a pris pour son grade. Szpiner se moqua ouvertement de la manière dont la plupart des élus l’ont lâchée. « Comment voulez-vous investir quelqu’un qui se retrouve seule » déclara-t-il. L’avocat candidat égratigna également  la candidate de la République en Marche, Hanna Sebbah, maire adjointe sortante et ex LR, soulignant par la même son absentéisme chronique à la mairie. « On ne la voyait jamais », précisa-t-il l’accusant de n’avoir aucune maturité, peu d’expérience, et de n’avoir rien fait pour les associations de l’arrondissement dont elle avait la charge. Il est vrai que Maitre Szpiner a, lui, de l'expérience en ayant défendu les voyous de la politique...

 

Kävin'Ka

 

 

Tag(s) : #Actualités, #Municipales 2020, #Francis Szpiner, #16e arrondissement, #Claude Goasguen, #Les Républicains, #Rachida Dati, #Madame Claude, #Bernard Tapie, #Christian Jacob, #Jacques Chirac, #RPR, #Arnaud Montebourg, #Marielle de Sarnez, #MoDem, #La République en marche !, #Danièle Giazzi, #Hanna Sebbah, #François Baroin
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :