Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand Macron exulte avec les Bleus, un président sans retenue

Champions du monde certes, mais Emmanuel Macron s'est-il trop lâché dans la tribune à Moscou lors de la finale de la France contre la Croatie pour la coupe du monde 2018 de foot ? Il est vrai que sa posture n'avait rien de présidentielle se comportant tel un vulgaire supporter dès le premier but des Bleus à la 18e minute se mettant debout en laissant exploser sa joie, faisant  un geste de victoire avec les bras lancés en l'air style le célèbre éclair du sprinter Usain Bolt souvent repris par Antoine Griezmann, le petit chéri des Bleus. Le président fougueux s'est-il entrainé dans les jardins de l'Elysée avec un coach ou tout simplement avec Brigitte dans sa salle de bains ? Toujours est-il que cette posture de Macron, ce dimanche 15 juillet 2018, ressemblait plus à celle d'un gamin de banlieue qu'à celle d'un président de la République d'autant qu'il avait les poings fermés façon Blacks Panthers, attitude reprise par deux athlètes aux JO de 1968 à Mexico provoquant leur exclusion. Et de fait Macron a dû choquer plus d'un officiel dans cette tribune présidentielle du stade Loujniki à Moscou, surtout  la présidente de la Croatie, Kolinda Grabar-Kitarovic, bien  sage avec son maillot des Flamboyants rouge et blanc à damiers, d'autant qu'elle a assisté à presque tous les matches de la sélection Croate en prenant des congés sur ses propres deniers et se déplaçant en avion de ligne. Une attitude bien loin de celle exubérante de Macron qui avec ses explosions de joie a bel et bien montré que le président de la France serait sans retenue. Qu'il a montré qu'il gère mal ses émotions en public, ce qui peut être inquiétant en cas de conflit. Et évidemment ce geste de victoire peu orthodoxe a été immortalisé par le photographe de Poutine qui, avec l'accord de son patron qui visiblement n'aime pas Macron, s'est empressé de diffuser la photo par le pool presse sans aucun doute pour montrer le côté sérieux du président français. Cliché qui bien sûr a été repris dans le monde entier avec de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux dont l'un des plus pertinents est celui de Judith Belisha, ex compagne de feu Gonzague Saint-Bris, qui l'a diffusée sur son Facebook avec cette légende pour le moins cocasse, "Twist again à Moscou", parodiant la fameuse comédie de Jean-Marie Poiré, film dans le même veine que "Papy fait de la résistance" avec Christian Clavier, mais qui toutefois n'a pas connu le même succès, étant même carrément un échec critique et commercial ce qui rend encore plus drôle la comparaison avec Macron qui "twiste" sur des réformettes et se trouve aussi en position "d'échec critique" avec une baisse dans les sondages. En juillet, seuls 41% des Français approuvent son action alors qu'ils étaient 56% en 2017. Aussi, on ne peut pas s'empêcher de penser que Macron pour faire oublier le très impopulaire 80km/h a essayé de remonter sa côte en allant gesticuler à Moscou pour être "à nouveau sur la route" si on pastiche la chanson du groupe rock Cannet Heat "On the road again". Bien sûr, alors que la France est "champion du monde", on pourrait pardonner à Macron son attitude dans une tribune officielle d'une finale de la Coupe du Monde 2018 et la mettre sur le coup d'un âge précoce pour un président avec une ardeur qui s'emballe vite, mais, hélas, sa gesticulation a continué après le coup de sifflet. Encore une fois, il en a fait trop. Certes, il n'a pas atteint le comble de l'imposture mais lorsqu'il a pris dans les mains la Coupe du Monde devant Poutine, on avait l'impression qu'il ne voulait pas la rendre comme si elle était à lui. Ensuite dans les vestiaires, son hommage à un soldat français grièvement blessé au Mali, l'adjudant-chef Cabrita, qui accompagnait le Président à Moscou, a tourné au pathétique. Alors que ce soldat a perdu une jambe et un bras en défendant notre pays, Emmanuel Macron n'a rien trouvé de mieux que d'improviser ensuite avec Benjamin Mendy et Paul Pogba un "dab", mouvement de danse où la tête passe sous son bras. Plutôt maladroit alors qu'un honneur est rendu à un soldat qui n'a plus de bras…         

 

Tag(s) : #Champions du monde, #Coupe du monde 2018 de foot, #Macron exulte pour les Bleus, #Tribune présidentielle du stade Loujniki à Moscou, #Finale de la France contre la Croatie, #Kolinda Grabar-Kitarovic, #Usain Boilt, #Antoine Griezmann, #Benjamin Mendy, #Paul Pogba, #Judith Belisha, #adjudant-chef Cabrita, #Macron, Twist again à Moscou, #Emmanuel Macron se lâche pour les bleus, #Moscou finale France Croatie, une photo de Macron déjà culte
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :