Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié le 11/04/2010

 

   Certaines nouvelles même tragiques feraient-elles plaisir ? Si la mort de quelqu’un n’a rien d’égayant, celle du président Polonais, Lech Kaczynski, est perçue comme une bouffée d’air frais. Considéré comme raciste, antisémite et homophobe, il était franchement antipathique et beaucoup ne le regretteront pas. Devant l'éloge scandaleuse qui lui est faite, il faut ainsi saluer l'initiative du magazine gay "Tëtu" qui, loin de toutes courbettes indécentes, n'a pas manqué de rappeler sur son site qui était vraiment Lech Kaczynski.
     "C'est une grosse merde en moins..." peut-on même lire carrément dans les nombreux commentaires accompagnant l'article. Et franchement, je les contredirais pas. Je m’étonne juste que Nicolas Sarkozy se soit empressé, dixit Claire Chazal dans son " 20 heures" de samedi soir, d’affirmer qu’il était un de ses amis. Ce qui en dit long finalement sur l’inconséquence de notre président et de sa communication d’autant qu' on pourrait faire l'amalgame de ce lieu commun d'un proverbe affirmant "qui se ressemble s'assemble".
   Avec sa tête semblant bouffie à la vodka, Lech Kaczynski dont la vision sociale n'a rien de libérale, d'une droite religieuse et méprisable, était farouchement opposé à l’égalité des droits entre les couples hétérosexuels et homosexuels. L'un de ses faits d'armes est d'avoir interdit toute gay pride à Varsovie lorsqu’il en était le maire.  
    Il est amusant de constater que le crash de l’avion, décapitant ainsi tout un pouvoir teinté de racisme et d'homopbobie, dont certains relents ont secoué notre actualité d'identité nationale, arrive en même temps que la présentation du Saint Suaire de Turin. Comme si le Christ en revenant hanter nos consciences montrait comment ceux qui se disent chrétiens ont finalemen détourné le sens de son sacrifice. Amen !

   Kävin’Ka

Partager cet article

Repost 0