Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Publiée le 30 juillet 2009

  Certains événements pourrissent l’été. L’affaire de Julien Dray est l’exemple type. Pour nombre de français frappés par la crise et qui ne peuvent partir en vacances fautes de moyens, les sommes du train de vie du député socialiste de l’ Essonne choquent, tout comme son goût immodéré des montres de luxe. Outre le fait que cela démontre un manque évident de maturité, les collectionneurs sont souvent des frustrés sexuels, on reste songeur quant à son désir d’avoir acquis une "Rolex James Bond " avec un troc pour le moins suspect avec son attachée de presse. Y-a-t-il eu fraude ? Malversation ?  A la Justice de le dire.
    Mais dans toute cette histoire, ce qui est le plus écœurant, c’est l’antisémitisme larvé du quotidien Le Figaro dans son numéro daté 25 et 26 juillet 2009, essayant de forger l’opinion contre Julien Dray avec une mise en pages pour le moins suspecte, si ce n’est regrettable. Alors qu’en folio 6 faisant l’ouverture sur six colonnes, un article relate " Une corruption au sommet dans le New Jersey" impliquant des élus locaux de cet état américain, mais aussi des rabbins avec la photo de ceux-ci menottés avançant chapeau feutre vissé sur la tête, courbant leur déchéance dans un long manteau noir pour être embarqués dans un bus, évoquant une rafle douloureuse d’une autre époque, deux pages plus loin, en folio 8, également en ouverture sur six colonnes, l’article sur le député de l’Essonne " La  brigade financière accable Julien Dray" est illustré d’une photo où lui, le Juif pied noir né en 1955 à Oran (Algérie), pose devant un mur de béton évoquant le mur des Lamentations à Jérusalem. Et le lecteur vu la proximité des deux papiers et le symbolisme malheureux des deux photos, ne peut s’empêcher de faire une association d’idées entre les deux affaires, comprenant que Le Figaro a tenté de faire croire que l'affaire Julien Dray est la version française du scandale américain suivant l’adage qui sous-entend : ce qui se ressemble s’assemble !...  D'autant qu'en débutant l'article sur l'affaire Julien Dray, une phrase du resposnable de la Justice américaine résonne encore comme un coupert : "La corruption est leur mode de vie. Ils vivent dans une sphère sans éthique..." Où va-t-on ? 
    Pour éviter tout malentendu, si la photo des rabbins arrêtés se révéle un cliché qui ne manque pas d’intérêt, en la publiant il aurait mieux valu nuancer quelque peu les propos du responsable de la Justice américaine pour éviter toute dérive assimilatrice. Tout amalgame. Il aurait surtout été également plus judicieux d’utiliser une autre photo pour Julien Dray, moins évocatrice du lieu saint juif.
    En tout cas, souhaitons que toute cette histoire ne soit finalement pas une volonté délibérée de nuire, mais un manque de coordination de l’armée mexicaine que peut être Le Figaro avec une rédaction en chef, pour le moins vacante en ces temps de vacances, peu soucieuse de sa propre éthique !... 


    Kävin'Ka 
                          

Tag(s) : #societe

Partager cet article

Repost 0