Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Kävin'Ka...

Les GG avec la névrose de Cosigny avantagent Marine Le Pen à force de taper sur elle

Les Grandes Gueules manqueraient-elles de jugeote ? A force d'enfoncer Marine Le Pen d'une façon indécente pour un média, l'émission matinale de RMC, menée par les journalistes Alain Marschall et Olivier Truchot, pourrait renforcer la volonté des Français de se prononcer, dimanche, pour la candidate du Front National, choqués par un sentiment réel de manipulation médiatique. Ce qui pourrait faire pencher la balance vers le FN. Ainsi, la palme de l'assaut malfaisant revient sans aucun doute à l'apprenti avocat, Charles Consigny, criant carrément la semaine dernière à l'antenne contre Marine Le Pen, l'injuriant, levant les mains tel un hystérique devant Charlotte Girard de la France Insoumise de Mélenchon qui, médusée, s'étonnait d'une telle agitation obsessionnelle qui a valu d'ailleurs à Consigny d'être giflé par Francis Lalanne tellement il disjonctait sur un autre plateau chez Dechavanne. Et le bouquet sur RMC fut atteint le Ier mai où le Rastignac des GG aux yeux d'envieux, sans pasticher Victor Hugo, de vilipender petitement Nicolas Dupont-Aignan considérant que son ralliement était un moyen d'être enfin dans la lumière. Reprenant visiblement sa propre névrose d'un conflit inconscient de sa personnalité trouble mal assumée d'un homo qui a milité avec ferveur contre le mariage pour tous avec Frigide Barjot, Consigny de considérer ainsi que le candidat de Debout la France serait un "frustré" qui en avait assez d'être éternellement au second rang de la politique. "Il a trouvé là le funeste moyen d'être au premier rang. C'est pour lui une démarche personnelle qui vise à prendre plus de lumière qu'il n'en a eu jusque-là...". Bravo pour la hauteur de vue de ce Consigny qui fut conseiller de l'ombre de Christine Boutin, l'ancienne présidente du Parti chrétien-démoncrate qui appelle à voter Marine. Nombre d'auditeurs sont restés sans voix en entendant de tels propos affichant un manque de maturité certain si ce n'est un trouble mal soigné. "Aujourd'hui la méchanceté est devenue obligatoire" a souligné à juste titre l'humoriste Jean-Marie Bigard qui fut aussi l'invité de l'émission

Certes les GG ne sont pas des journalistes, mais des acteurs de la société civile, tels l'ancien président de Nouvelles Frontières Jacques Maillot, le fromager Johnny Blanc, le professeur d'économie Pascal Perri, l'éducateur Etienne Liebig, la commerçante Claire O'Petit, la conseillère politique Françoise Degois... Et chacun ne fait pas dans la dentelle avec une charge haineuse contre la candidate du Front National et surtout le récent regroupement de Nicolas Dupont-Aignan. Personne n'est à l'antenne pour apporter le contrepoids et respecter le pluralisme en campagne électorale comme c'était le cas avec le député du Rassemblement Bleu Marine, Gilbert Collard, curieusement évincé des GG avec les présidentielles. Et aujourd'hui pour enfoncer encore plus Marine Le Pen, les GG tels des perroquets ont mis en avant l'ex-ministre des finances grec, Yanis Varoufakis, hardi pro-européen qui dans une tribune au quotidien "Le Monde" appelle à voter pour Emmanuel Macron, ce qui fait bondir un auditeur prénommé Christophe fortement "agacé" dit-il du parti-pris des GG qui n'ont aucun scrupule à ressortir du placard un tel "has been de la politique" affirme-t-il.

Mais, le comble de la mauvaise foi en la matière pour les GG fut atteint ensuite avec la charge contre Nadine Morano invitée du Grand Oral qui n'appelle pas à voter Marine, mais "trouve Macron dangereux et immature". Avec un ton méprisant comme si l'ex ministre de Sarkozy était une idiote, Caroline Pilastre, la nouvelle recrue des GG qui se pare dans sa vertu d'handicapée mal voyante, de lancer : "Vous parlez de sulfateuse, mais vous n'êtes pas capable de dire que vous allez voter pour Macron... Cela me choque, cette attitude...". Ceux qui regardaient l'émission à la télé avaient l'impression que Caroline Pilastre allait carrément cracher sur Nadine Morano. Et Olivier Truchot, le visage gonflé d'orgueil -ou d'alcool prôné à l'antenne par les GG comme au bistrot (voir ci-dessous)- de casser et mépriser encore plus la députée européenne des Républicains l'accusant d'être dans le "NI-Ni" avec cette formule à l'emporte pièce du cliché médiatique indigne d'un journaliste qui a pourtant de la bouteille : "Macron et Le Pen, c'est pour vous la même chose"... Avec les GG, cela vole vraiment bas.

 

 

Tag(s) : #Marine Le Pen, #Les Grandes Gueules, #RMC, #Charles Consigny, #Nicolas Dupont-Aignan, #Alain Marschall, #Olivier Truchot, #Charlotte Girard, #La France Insoumise

Partager cet article

Repost 0