Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Kävin'Ka...

Calogero, "je joue de la musique"

"Je joue de la musique", le nouveau single de Calogero, est carrément "un volcan dans la tête", comme il le chante, un titre idéal pour oublier ce trop plein de présidentielle surtout quand "on perd tous ses repères" chante-il encore et qu'un Macron risque de devenir président. Avec Calogero, on s'évade, on respire enfin, et "on casse sa guitare électrique" dans un style subtilement seventies mélangeant riffs et synthés. Une tempête de sons.

C'est à cinq heures du mat que le virus Calogero m'a pris. Je m'étais endormi avec encore à l'esprit les yeux verts de vipère et la mauvaise foi de Laurent Delahousse sur France 2 scandaleusement trop en marche. Je n'arrivais pas à dormir, ecoutant dans un demi-sommeil le replay des "Grosses Têtes" sur RTL. Subitement, une guitare ardente me réveille avec des paroles volcaniques expliquant "Ca me prend, ça me rend fou, c'est comme un pick-up dans ma tête". Laurent Ruquier précise que c'est Calogero et affirme que c'est le tube de l'été. Et pour une fois, l'empaffé a raison. Impossible de décrocher. Vite au "Play Store" pour acheter et écouter en boucle "Je joue de la musique" sans aucun doute aussi efficace et de la même veine que "Musique" de Michel Berger évoquant comment Calogero à ses débuts avec Les Charts fut remarqué par France Gall. Un petit surf sur le net me permet de me rappeler que ce premier single du nouvel album de Calogero est tout frais, sorti juste hier, trois ans après "Feux d'artifices" qui s'est vendu à 750.000 exemplaires et que la chanson a été coécrite avec sa compagne Marie Bastide. L'enregistrement s'est fait à Abbey Road à Londres, le mythique studio des Beatles ce qui explique cette couleur si seventies. Et curieusement, si "Un jour au mauvais endroit", le premier single de "Feux d'artifice" fut très politique sur le drame d'Echirolles, "Je joue de la musique" l'est bien plus car il donne l'envie de se dépasser avec cette formule magique "quand on panique", le meilleur remède est bien de "respirer musique, de réfléchir musique". D'ailleurs mon copain rebeu qui s'était levé pour aller manifester contre les expulsions abusives est parti avec une pêche peu ordinaire après écoute. C'est tout dire.

Tag(s) : #Calogero, #Je joue de la musique, #RTL, #Laurent Ruquier, #Laurent Delahousse, #Emmanuel Macron

Partager cet article

Repost 0