Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Kävin'Ka...

Eurovision 2016 : Pourquoi Amir Haddad ne chante-il pas en hébreu ?

Vu les origines franco-israéliennes d'Amir Haddad qui représente la France à l'Eurovision 2016, il aurait été plus logique qu'il chante en hébreu le refrain de sa chanson "J'ai cherché"... Cela aurait évité toute cette polémique avec les grincheux du français qui s'insurgent qu'une partie des paroles soient en anglais. L'hébreu, qui est assurément une langue qui chante avec un parfum d'exotisme, aurait eu l'avantage de donner une authenticité à la chanson d'autant qu'Amir Haddad a un joli timbre dans ce registre comme on peut le constater dans sa reprise en hébreu de "Je te le dis quand même" de Patrick Bruel (1). Chaque fois que je l'écoute, l'émotion m'envahit. Cela aurait aussi donné un coup de projecteur sur une langue peu connue du grand public et devenue pour toute une génération une nouvelle langue maternelle. Ainsi "chèlh'a zé mi oti mah'ezira h'ézaka..." sonne bien mieux que "You are the one that's making you strong" (tu es celle qui me rend fort). Le charme du caractère de la tonalité aurait aussi permis de gommer les a-priori malsains donnant un tout autre sens à la chanson. ll faut espérer que ce choix malheureux de boycotter la langue hébraïque au profit de l'anglais n'a pas comme origine des diktats de France 2 ou de la maison de disques Warner qui auraient voulu lisser la diversité dans un conformisme de mauvais aloi. Ils craignaient peut-être que l'hébreu déclenche une polémique antisémite pensant qu'avec l'anglais cela passerait comme une lettre à la poste. Quelle grave erreur ! En la matière, ils ont braqué les projecteurs de façon négative sur un artiste dont beaucoup ne savaient même pas qu'il était franco-israélien, Amir étant un prénom arabe. Cela a engendré contre lui une lever de boucliers inappropriée avec carrément les foudres du gouvernement français, le secrétaire d'État à la Francophonie André Vallini ouvrant le bal de la contestation suivi par nombre de personnalités. Même Bernard Pivot y est allé de son couplet taclant Amir sur BFM-TV précisant que "c'est un nivellement par le bas...". Avec l'hébreu, le président de l'académie Goncourt n'aurait jamais osé faire une telle remarque par peur de se faire taper sur les doigts accusé d'antisémitisme primaire. Alors qu'il aurait été franchement plus simple, surtout, plus intelligent avec des paroles en hébreu et en français, de faire d'Amir l'exemple type du rapprochement des peuples. Son père n'est-il pas tunisien d'où ce choix d'un prénom arabe et sa mère maroco-espagnole d'origine juive ? Né à Sarcelles, Amir Haddad s'est installé avec sa famille en Israël à l'âge de huit ans.

1. Amir Haddad, live en hébreu "Je te le dis quand même" de Patrick Bruel

https://www.youtube.com/watch?v=snQvHxlFaf8

Eurovision 2016 : Pourquoi Amir Haddad ne chante-il pas en hébreu ?
Tag(s) : #people, #eurovision, #amir haddad, #patrick bruel, #musique

Partager cet article

Repost 0