Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Kävin'Ka...

La députée écologique devant Jean-Jacques Bourdin de dénoncer ceux qui inventent des guignols pour faire peur...
La députée écologique devant Jean-Jacques Bourdin de dénoncer ceux qui inventent des guignols pour faire peur...

Invitée du godillot de l'info de BFMTV-RMC, Cécile Duflot a fortement critiqué Manuel Valls sur son voyage en Israël assorti de propos maladroits, si ce n'est orientés. "Manuel Valls est le premier ministre de la France et il ferait mieux de s'occuper des affaires de la France" a-t-elle affirmé derrière ses sages lunettes d'institutrice. Ce lundi matin, Jean-Jacques Bourdin dans son émission "Bourdin Direct", l'avait interpellée en fin d'émission sur les déclarations du premier ministre pour qui l'islamo-gauchisme forme le terreau de la violence et de la radicalisation. Et la députée de Paris d'Europe Ecologie les Verts de rétorquer calmement qu'il y a "un certain nombre de responsables politiques , Manuel Valls en fait partie, qui ont mis du sel sur un certain nombre de plaies de la société française et qui en rajoutent avec des mots extrêmement douteux...". Alors que Bourdin lui convie d'être plus précis, Duflot d'ajouter que cette formule médiatique "islamo-gauchisme" qui resurgit curieusement dans le débat public est surtout employée pour "faire mal, pour aviver les tensions et je trouve que c'est plus une erreur, c'est une faute...".

Espérant sans doute qu'elle dérape sur ce sujet sensible qu'est Israël, le godillot de l'info de presser ensuite l'ancienne ministre du Logement du gouvernement Ayraut sur le soi-disant manque d'impartialité de la France dans le conflit israélo-palestinien dénoncé par le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Ne tombant pas dans le piège, la députée Verte de rappeler qu'elle était pour la création de l'Etat Palestinien afin que s'installe "une paix juste et durable" alors que Manuel Valls lors de son déplacement en Israël a pris ses distances face à cette reconnaissance par la France surtout si les négociations de paix n'aboutissent pas. Et le Bourdin de souligner : "Manuel Valls est un ami d'Israël ?...". Cécile Duflot de le remettre élégamment à sa place : "Finalement, ces étiquettes là, cette façon de faire, ce n'est pas une bonne chose. Ce n'est pas une bonne chose d'importer en France de débattre de ces questions. Il faut dire des principes et faire en sorte que tous ceux qui oeuvrent pour la paix du côté palestinien et du côté israélien, il en faut aujourd'hui car la situation devient de plus en plus tendues, et que ceux-là bénéficient de notre soutien.

Tandis qu'on croyait le sujet clos, Bourdin, qui à l'image semble s'affaisser de plus en plus (on devrait lui baisser son tabouret), d'enfoncer le clou en parlant de Tariq Ramadan dont Manuel Valls s'oppose à sa demande de nationalité française. "Il y a un débat complètement fou, confia Cécile Duflot dont on sentait l'agacement d'autant que Bourdin lors de l'entretien l'avait quittée des yeux comme s'il répondait à un tiers qu'il lui dicte ses questions. "On essaye d'inventer des guignols qui font peur, un jour c'est Tariq Ramadan ensuite c'est tel autre, peu importe... Le sujet c'est de savoir si on va oui on non arriver à vivre en paix en France et qu'on prépare l'avenir. Aujourd'hui, on ne peut pas avoir des responsables politiques dont l'activité prioritaire et d'aviver les tensions tous les jours, ce n'est pas acceptable. Et c'est dangereux !...".

Tag(s) : #politique

Partager cet article

Repost 0