Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1516-2016 : La vie tumultueuse et homo de Léonard de Vinci avec Salai à Amboise...

En 1516, iI y a 500 ans, Léonard de Vinci s'installait en France à Amboise invité par François 1er. Loin des célébrations officielles, un roman plus réel "Labijoconde" de Kävin'Ka raconte la vie tumultueuse et homosexuelle du génie italien qui était venu avec ses deux amants dont Gian Giacomo Caprotti surnommé Salai, celui-là même qui a servi de modèle pour "La Joconde" comme l'a précisé à nouveau l'historien d'art italien Silvano Vinceti. Dans cette insolente réalité-fiction loin des conventions, rien n'est épargné entre les fêtes démentielles que Vinci organisait, les coucheries au château royal d'Amboise avec François Ier, mais aussi ses dissections de cadavres pour réaliser ses planches d'anatomie.

Sur des faits historiques et un récit romancé, Kâvin'Ka, qui fut le bouillonnant journaliste rock du quotidien 'Le Parisien" et a sorti une biographie controversée de Babara aux éditions du Rocher, nous plonge ainsi dans la vie cachée du génie italien vue à travers celle de Salai, le héros du récit, surnommé à juste titre "Labijoconde". Son allure ambiguë, avec ses longs cheveux fins, fascinait Vinci qui voyait en lui l'incarnation de la perfection reproduisant son visage pour "La Joconde" choisissant de le surnommer Mona Lisa l'anagramme de "Mon Salai".

L'action du roman commence par l'arrivée de Léonard de Vinci au château du Clos Lucé qui s'appelait en fait le palais du Cloux et que le roi Louis XI, bien avant François Ier, avait acheté à son favori, un jeune marmiton qui occupait la fonction de tournebroche et fut anobli... Au fil des chapitres peignant les tribulations de Salai, on comprend mieux alors l'homme que fut vraiment Léonard de Vinci qui, à la sortie du Moyen Âge avec ses tournois de chevaliers et une justice qui coupe les mains des voleurs, allait participer à cette Renaissance faisant revivre l'art de la Rome antique, où l'ascétisme de l'érotique masculin, le vice italien tel qu'on appelait à l'époque, était poussé à son paroxysme, amplifié par une vision exacerbée à l'aube des guerres de religion qui embraseront l'Europe. Une ambiance fascinante et tellement actuelle au milieu de la cour de France.

'Labijoconde" par Kävin'Ka (éditions ONAN)

http://www.amazon.fr/Labijoconde-K%C3%A4vinKa-ebook/dp/B00R5BOG9I

Tag(s) : #société

Partager cet article

Repost 0