Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Kävin'Ka.

Jamel Debbouze catalogué terroriste avec Mohamed Merah sur Google

En tapant "Mohamed Merah" sur Google, parmi les photos on remarque d'emblée celles de... Jamel Debbouze comme si celui-ci était complice du tueur fou de Toulouse et de Montauban. L'humoriste franco-marocain se trouve même accolé à Mohamed Benalel Merah, le père de l'auteur des tueries de mars 2012. Sur d'autres clichés, on le voit barbu tel un djihadiste et on pourrait croire que le leader mondial du moteur de recherches basé en Californie a fait un délit de sale gueule sur le thème qui "se ressemble s'assemble' à la Donald Trump face aux Musulmans, mais il n'en est rien. La raison de cette surexposition est que l'humoriste est l'auteur de nombreuses déclarations sur l'affaire Merah qui ont déchaîné les passions et ont été répertoriées avec le tueur telle celle faite au site du Soir en Belgique : 'Je les connais les Mohamed Merah, il y en a plein des Mohamed Merah mais qui ne deviennent pas des Mohamed Merah. Là, on est en train de mettre dans la tête de jeunes qui ont le potentiel de Mohamed Merah de devenir des Mohamed Merah. Car, d'un coup, ce Mohamed Merah a défié le Raid tout entier..." A force de répétition, Google a enregistré, juxtaposé, d'autant que les déclarations en question avaient provoqué de vives réactions de protestation. "Jamel Debbouze a franchi la ligne rouge, il s'est montré irresponsable" avait estimé Jeannette Bougrad, secrétaire d'Etat à la Jeunesse, après la publication du "Soir" s'en prenant à l'explication simpliste de l'humoriste face à la dureté de la banlieue alors que lui même habite le 16ème.
Les déclarations à l'emporte pièce telle cette autre à TF1 après l'attaque de Charlie Hebdo "Ma France c'est ma mère, et on ne touche pas à ma mère", ne sont toutefois pas la seule explication de cette surexposition d'images de Debbouze avec Merah le cataloguant finalement terroriste sans passer pas la fiche S. Quand on sait que l'algorithme de Google fonctionne par association d'idées, la faute en revient peut-être à l'humoriste lui-même qui n'avait rien trouvé de plus intelligent pour faire du buzz afin de vendre son DVD que de parodier en 2010 des vidéos publiées par les terroristes dans des sketchs politiquement incorrects s'habillant comme eux avec turban sur la tête, barbe et djellaba aux fondements de l’islam originel. Evidemment Google n'a pas encore intégré la distinction entre le réel et la fiction pour ses choix de sélection.. L'erreur a été amplifiée par le fait que Debbouze a encore brandi le drapeau du terroriste kurde Abdullah Öcalan à la Fête de l'Huma en 2013. Etait-ce une autre parodie ou une caution de l'action armée qui tue des innocents au hasard comme étant une forme de combat justifiable ? On laissera le soin aux familles des victimes du 13 novembre de juger son comportement qui frise l'écoeurement surtout quand il s'affiche avec tous les hommes politiques français faisant le crétin à leurs côtés, mettant à mal la communauté musulmane en banlieue. On ne dira pas qu'on le surnomme "la pute marocaine", mais les noms les plus fleuris sont utilisés pour le décrire d'autant qu'il a été ouvertement sympathisant du Parti Socialiste proche de Ségolène Royal lors de la campagne de 2007 pour ensuite aller s'afficher avec Nicolas Sarkozy. Il pourra en tout cas essayer de les appeler si la police des frontières aux USA et dans certains pays sensibles se fondent sur la base de données de Google et l'arrêtent essayant de savoir s'il n'a pas des liens avec les terroristes émules de Mohamed Merah ou des attentats de Paris comme celui arrêté par le "FBI marocain" trois jours après le 13 novembre dans une localité proche de Nador et qui s’apprêtait à quitter le Maroc pour rejoindre la Syrie.

..

Jamel Debbouze catalogué terroriste avec Mohamed Merah sur Google
Jamel Debbouze catalogué terroriste avec Mohamed Merah sur Google
Jamel Debbouze catalogué terroriste avec Mohamed Merah sur Google
Tag(s) : #actualités, #terrorisme, #attentats à Paris, #Mohamed Merah

Partager cet article

Repost 0