Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Par Kävin'Ka.

Le premier ministre aurait-il souvent "le bec salé" ?

Le premier ministre aurait-il souvent "le bec salé" ?

On n'ira pas comme Michel Houellebecq dire que le premier ministre est « un attardé congénital », toutefois on peut se demander s'il n'a pas un problème avec la boisson si on analyse sa longue interview « Manuel Valls parle au Petit Journal » sur Canal +, mardi soir, consacrée principalement aux récents attentats. Le premier ministre de déclarer, en effet, que l’idéal de la jeunesse française est de faire la fête. « On a voulu atteindre cette jeunesse qui a envie de s’embrasser, de boire, de danser et chanter... ». Ainsi selon Valls, « boire » serait l'accomplissement et l'ambition de l'homme moderne... Yann Barthès de préciser alors, un rien espiègle, que beaucoup s’enivrent pour oublier les drames, évacuer le stress, demandant ainsi au premier ministre la dernière fois qu’il l’a fait. Et Valls comme un enfant pris la main dans le sac de reprendre le même terme populaire utilisé par Barthès : « Il y a très longtemps que je me suis pas bourré d’la gueule ». On reste pantois devant une telle énonciation surtout que le ton employé et la répétition obsessionnelle du propos de Barthès trahissent que Valls pourrait sans doute et couramment « se rincer la dalle » comme on dit familièrement d’autant qu'il ajoute que « boire est un art de vivre », ce qui expliquerait à 53 ans sa façon de parler parfois si virulente, à la façon d'un trimardeur, mais aussi le teint du visage, un peu trop rosé certains jours à l'Assemblée Nationale, ainsi que les boursouflages et les poches sous les yeux. Pour ne pas éveiller le soupçon qu’il aurait souvent « le bec salé », le premier ministre du gouvernement de la France aurait pu trouver une subtilité de réponse face au piège de Barthès pour lever le moindre doute. Mais il est vrai que la langue française et le matador de la politique né à Barcelone ne font pas bon ménage, lui, qui dans ses phrases oublie fréquemment que la forme négative utilise deux termes mangeant l'adverbe "ne", ou son abréviation. Tel un sale gosse, il lance d'ailleurs un curieux « j’ai pas envie » quand Yann Barthès lui demande encore de commenter la tribune cinglante que Houellebecq a publié à l'étranger dans le « Corriere Della Sera », mais aussi «The New York Times", l'écrivain français le plus lu au monde ne mâchant pas ses mots sur l'exécutif français qualifiant Hollande d'être un « opportuniste » (voir ci-dessous). Il est vrai que les écarts de langage de Valls ne sont peut-être pas si graves ni en aucun cas dus à la boisson. Mais, on ne sait plus quoi penser lorsqu’il se met encore à délirer dans une envolée lyrique sur les valeurs de la France comme quelqu'un dont l'esprit accessoirement éprit d'alcool s'envole dans des voluptés colorisées avec les yeux roulants : « Au-delà des mots liberté, égalité, fraternité, ce qui domine c’est les couleurs… Le drapeau tricolore… » . C’est sûr qu’avec ce genre de raisonnement les Français peuvent être rassurés, ils seront bien protégés. Mais le summum de l’absurdité de la confusion fut atteint lorsque Valls, qui auparavant avait reconnu implicitement que le mot « guerre » était peu adapté aux attentats de Paris, d'ajouter droit dans son paradoxe : « Nous sommes dans une bataille idéologique, théologique ! ». Plutôt curieux comme affirmation surtout que chacun sait que la théologie est juste l’étude profonde des textes sacrés et des dogmes d’une religion et les querelles théologiques sont simplement les controverses des doctrines fondatrices d’une religion, le christianisme ou l’islam, mais en aucun cas une opposition des deux. A défaut d’être casuistique dans son raisonnement, c'est sûr que Valls est caustique...

Devant un Valls déconfit, Yann Barthès a repris la tribune de Michel Houellebecq qui ne mâche pas ses mots sur l'exécutif français...

Devant un Valls déconfit, Yann Barthès a repris la tribune de Michel Houellebecq qui ne mâche pas ses mots sur l'exécutif français...

Tag(s) : #Actualités, #Le Petit Journal, #Canal +, #Yann Barthès, #Manuel Valls, #Premier Ministre, #Michel Houellebecq, #Attentats à Paris

Partager cet article

Repost 0