Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La police savait que le Bataclan était menacé car pro-juifs

Le Bataclan n'a pas été choisi au hasard par les terroristes. Depuis des années, cette salle de spectacles parisienne est la cible de groupes antisionistes car les propriétaires sont juifs. Le groupe de rock "Eagles of Death" qui se produisait, ce vendredi 13 au soir, était de plus dans le collimateur des extrémistes islamiques car il avait effectué une tournée en Israël cet été et avait reçu de nombreuses menaces et appels au boycott, ce qui ne les a pas empêché de se produire au Bataclan, ni la police d'exercer une quelconque surveillance. La police est d'autant plus coupable de négligence que l'ancienne DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur) a été alertée en février 2011 par des membres de «Jaish al-Islam», l’Armée de l'Islam, qui planifiaient un attentat en France et avait pour cible la célèbre salle parisienne. Soupçonnées de l’attentat qui a coûté la vie à une étudiante française au Caire en 2009, ces terroristes dénonçaient surtout la tenue régulière de conférences ou de galas d’organisations juives au Bataclan, notamment le « Magav », une unité de garde-frontières dépendant de la police d’Israël. Sur le web, une vidéo montre d'ailleurs un groupe d’une dizaine de jeunes, le visage masqué par des keffiehs, qui menacent les responsables du Bataclan à propos de l’organisation du gala annuel du Magav. A l’époque le quotidien " Le Parisien " y avait consacre un article sans que les pouvoirs publics n'interviennent et prennent les mesures adéquates pour protéger la salle et la population innocente qui visiblement a été victime d'une désinvolture et d'une imprévoyance déconcertantes.

Kävin'Ka

Tag(s) : #Terreur à Paris, #Bataclan

Partager cet article

Repost 0