Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Thierry Ardisson touche le fond

Quelle déception sur Canal +, samedi 20 juin 2015, pour "Les Terriens en prime" de Thierry Ardisson programmé exceptionnellement en début de soirée afin de célébrer les dix ans de son talk-show. On a vraiment touché le fond de la nullité n'attirant même pas 380.000 abonnés soit 2% de part de marché illustrant bien le déclin de la chaîne cryptée depuis qu'elle est dirigée par Bertrand Meheut qui ne sait visiblement pas s'entourer pour choisir une programmation de qualité. Cela n'a fait que renforcer ma volonté de ne pas renouveler mon abonnement d'autant que sur les autres chaines du bouquet, le choix de la programmation se limitait encore à des rediffusions.

Pour faire plus festif, le décor de "Salut les Terriens" avait été quelque peu modifié avec une pieuvre rococo recouvrant les invités, la seule nouveauté du prime-time car finalement question invités c'était toujours la même bande avec en ouverture Florence Foresti sans surprise dans une parodie d'Ardisson manquant singulièrement de détartrage, tout comme la dentition de l'homme en noir. Voir ses mouvements de bouche surtout sur grand écran en Full HD était une horreur. Avec l'argent qu'il a gagné, l'animateur producteur catalogué ex-voleur de patates aurait pu quand même se refaire une jaquette de la mâchoire inférieure ou du moins se mettre du Typex. Le zombie des branchés est finalement particulièrement laid question physique, un comble pour celui qui ose se moquer du poids d'autres animateurs telle Laurence Bocoloni de TF1. Mais, il est vrai, comme l'a si justement rappelé celle-ci, quand on manque d'inspiration ou de talent, taper sur une grosse est si facile.

Mais revenons au prime, après Foresti, le vilain Ardisson avait invité la belle Doria Tillier, ce qui aurait pu réjouir certains libidineux comme lui, mais écouter l'ex miss météo du "Grand Journal" massacrer une chanson de Barbara sur des paroles réécrites par Nicolas Bedos était insupportable tout comme le déballage sur leur vie privée. C'était anachronique à la limite du vulgaire à l'image de Laurent Baffie mimant un geste de masturbation aux côtés d'un Luc Ferry qui devait jouer le sniper philosophe et d'un Laurent Ruquier qui a fait la potiche toute la soirée. Un rôle d'ailleurs qui lui va bien. Il a vraiment pris la grosse tête d'autant que le comble a été atteint lorsqu'il s'est mis à chanter "Salade de fruits" parodiant soi-disant Bourvil et accompagné par Léa Salamé, là franchement j'avoue que j'ai décroché n'ayant pas le courage d'aller plus loin avec notamment Stéphane Guillon ou Alessandra Sublet entartrant Ardisson. Mais sans aucun doute, le satisfecit de "La tactique du crétin" à défaut du gendarme est revenu à cette séquence ou l'obsession du sexomane maladif qu'est Ardisson (tel un vieux qui radote sur ses bons mots) a encore sévi en imaginant Cyril Hanouna vieilli en 2025 et chassé du PAF pour avoir osé demander au député Thierry Solère si "sucer, c'est tromper". Pauvre Canal...

Kävin'Ka

http://caricaturemahomet.blogspot.fr/

Tag(s) : #télévision

Partager cet article

Repost 0