Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Attention star ! Dans son domaine, Julie H. Birenbaum est une pionnière. Elle utilise la photographie et la vidéo pour capturer des images mouvantes. Ce sont ses instruments avec lesquels elle joue face au soleil. Par une gestuelle rythmée dans son atelier parisien, elle fait apparaître des formes semblant vivantes. Elle jongle ainsi avec le rayonnement de l’astre se servant de ses photographies tirées sur supports miroir mais aussi de précédentes sculptures en « foil bas-relief » d’aluminium et de polymère. Elle révèle alors la partie invisible de la lumière. La réflexion des reliefs tumultueux et les brillances métalliques de ses photos et ceux de sa première approche artistique « De l’autre côté du miroir » donnent une prodigieuse fusion des matières évoquant qu’après les Beaux-Arts de Paris elle a été ciselée par César en reprenant l’essence de l’essentiel allant jusqu’à compresser sa propre vie pour s’en libérer.

Par cette puissante translation, Julie H. Birenbaum crée une œuvre indépendante, lumineuse, inspirante, qui projette hors de la temporalité commune. En se servant simplement de la cinétique naturelle du Soleil comme palette, ​tout en reprenant sa polarisation naturelle en réflexion dans une photosynthèse artistique inédite, elle permet à son flux énergétique personnel de rejoindre le rayonnement cosmique. Le rythme en est aléatoire, totalement imprévisible. Dans une alchimie incroyable, elle joue avec les photons qui interagissent avec les électrons de ses représentations photo-miroir.

En capturant les sources de la vie, Julie H. Birenbaum ne guide pas l’œil du spectateur vers un subterfuge.Ce ne sont pas des images de synthèse. Dans une alchimie incroyable, jouant avec les photons qui interagissent avec les électrons des représentations photo-miroir, elle arrive à ce que son œuvre dans son entier devienne un point clef qui captive par son intensité que renforce son caractère immatériel avec l'effet surprenant de l’inédit, comme le fit Picasso en 1949 utilisant la technique du « light painting » en déplaçant une source lumineuse devant l’appareil du photographe américain Gjon Mili dont l’obturateur était réglé en pose longue.

Finalement par ses translations loin des distorsions graphiques d’un ordinateur, Julie H. Birenbaum se comporte en tête chercheuse d’une vérité sur la matière, son propre algèbre de la vie. Une géométrie de l’art qui rejoint le traitement de l’espace et de la lumière de l’artiste américain James Turrell, mais aussi à sa manière les travaux des physiciens avec cette ferveur exaltée de ceux qui n’oublient jamais leur triade originelle : un peuple, un livre et une terre.

Kävin’Ka

Copyright © photos tous droits réservés

,

Julie H. Birenbaum, l'invisible de la lumière
Julie H. Birenbaum, l'invisible de la lumière
Julie H. Birenbaum, l'invisible de la lumière
Julie H. Birenbaum, l'invisible de la lumière
Julie H. Birenbaum, l'invisible de la lumière
Julie H. Birenbaum, l'invisible de la lumière
Julie H. Birenbaum, l'invisible de la lumière
Julie H. Birenbaum, l'invisible de la lumière
Tag(s) : #art

Partager cet article

Repost 0